En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation et l'écriture de cookies sur votre appareil connecté. Pour en savoir plus, cliquez-ici

J'accepte

Graver les vélos neufs devient obligatoire

- Catégories : Mobilité Electrique

Depuis le 1er janvier 2021, l’ensemble des vélos neufs vendus dans le commerce ou en ligne doivent être gravés d’un marquage unique. Cette pratique est obligatoire, et a été mise en place pour lutter contre le vol, le recel ou la revente illégale des vélos.

En effet, on observe en France un nombre très élevé de vols de vélo dans les garages, les sous sols ou en pleine rue, ce qui inquiète les cyclistes.

Cette réglementation est, à partir du 1er juillet 2021, étendue aux vélos d’occasion vendus par des professionnels.

Quelques données sur le marquage des vélos

Le marquage existe depuis plusieurs années déjà mais peu répandu en France. Au contraire, en Allemagne les résultats de cette pratique utilisée depuis plus de 10 ans sont démonstratifs : le taux de restitution de vélos volés est de 40% contre 3% en France.

Chez nous, 400 000 vols de vélo sont déclarés annuellement, ce qui revient à 1 076 vols par jour. Pour lutter contre ce taux de vols, graver d’un numéro les vélos est devenu obligatoire cette année, permettant par la même occasion de tenter de relancer l’usage de la bicyclette, pratique lourdement freinée par les vols à répétition. 

Ce marquage se devra d’être permanent et inaltérable. L’identifiant sera composé de 10 caractères alphanumériques et devra être visible à l’oeil nu sans difficulté sur un vélo en stationnement.

Les remorques de cycle, les vélos pour enfant et les engins de déplacement personnel comme les trottinette électrique, les gyropodes et les hoverboards ne sont pas concernés par ce marquage obligatoire, mais les propriétaires peuvent cependant en faire la demande.

Les prestataires des gravures 

5 prestataires (sociétés privées et fabricants de cycles) ont reçu l’agrégation de l’APIC pour effectuer le marquage.

Ces opérateurs proposent des solutions et des procédés différents qui n’ont pas le même prix à la production. Les prix varient donc selon le choix du marquage. La gravure la moins chère est proposée par Bicycode, coûtant entre 5 et 15€. Le marquage sous forme d’étiquette de Paravol quant à lui s’afficherait au prix de 13€. La gravure discrète en micro percussion d’Auvray est plus esthétique que les autres mais aussi plus onéreuse, proposée à 50€ avec une assurance vol pendant un an.


L’avis des cyclistes

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, cette nouveauté obligatoire est plutôt bien perçue par les cyclistes. En effet, on pouvait craindre que ces derniers ne soient pas conquis sur le fait de dégrader l’esthétisme de leur vélo, mais la majorité accueille cette nouvelle positivement. Cependant, lors de la création des marquages, les entreprises avaient pris en compte ce facteur, créant de ce fait des étiquettes discrètes comme celles fabriquées par Auvray, ayant un format de 5cm x 1,8cm. 

De plus, leurs couleurs sont sobre, noires avec l’identifiant en gris, et les étiquettes gravées sont majoritairement positionnées à des endroits moins apparents comme sur les haubans, sous le porte-bidon ou encore à l’arrière du tube de la selle. 


L’avis des magasins

Les magasin quant à eux se penchent plus facilement sur le facteur des prestataires. Le marquage Parasol est plus économique grâce à son faible coût, et efficace dans sa simplicité d’utilisation.

Certains magasins profitent du faible coût du marquage pour se permettre de mettre en place des actions commerciales, comme l’offre du marquage pour l’achat d’un vélo entre 300 et 500€. 


Le marquage contre le vol de vélos se généralise en France avec la mise en place de cette réglementation obligatoire, espérant mener à une baisse des vols et une augmentation de la pratique cycliste dans les villes.

Partager ce contenu

Top